Bientôt... Mesrine

Publié le par Ash

C'est dans un mois que la France va (re)découvrir l'ennemi public n°1. A travers, la réalisation de Jean-François Richet, la composition de Vincent Cassel et d'acteurs peu aperçus dans ce genre de film (Cécile de France entre autre), le film retrace l'odyssée du gangster en deux chapitres : L'instinct de mort et L'ennemi Public numéro 1.

En lisant la presse, je suis content de voir, qu'il n'est pas question, pour RIchet et Cassel, de montrer un Mesrine Robin des Bois. Apparemment, Barbet Schroeder, proposait un Mesrine à la limite du super héros...  quand on se documente sur "le grand" (le surnom de Mesrine), on se rend compte de l'ambivalence du personnage : tantôt décrit comme un homme plein d'esprit, tantôt comme un concentré de violence brut, il est difficile de connaître la vérité. Dans son interview pour Ciné Live, Cassel dit avoir voulu se débarrasser de tous les clichés autour du personnage, bravo à lui.

Certains bouquins et documentaires, décrivent Mesrine comme quelqu'un de doué dans les quelques jobs légaux qu'il a occupés, et d'intelligent. La légende dit que la guerre d'Algérie, à laquelle il a participé fait partie de son dégoût pour les institutions. Mesrine n'était pas un Robin des Bois, mais j'espère juste que le film et son écriture, ont tenu compte des traits de caractères qui reviennent souvent dans les témoignages : un homme plein d'esprit, un bon vivant, qui était le premier à dire que le "milieu" était pourri depuis belle lurette et qu'il n'y appartenait pas.

Alors que les enfants Mesrine ont perdu leur procès en 2006, on peut se demander comment a été tourné la scène de l'arrestation ratée (exécution pour certains) à Clignancourt. Le plus sordide, étant cette longue exposition d'un corps criblé de balles, devant lequel la police semble se réjouir (cherchez les photos d'époque). Normalement truand ou non, un corps est vite recouvert ou évacué. A l'époque la presse a titré  ceci, le grand cirque .

Bon je m'égare un peu, j'attends ce film depuis longtemps, et j'espère vraiment que les deux opus sonneront juste, sans démagogie, ni partis pris. Pour le côté divertissant, pas de soucis, n'importe quelle biographie est un véritable scénario de gangster movie.

Pas mal de docs sont sur Dailymotion, n'hésitez pas à les consulter

Sorties : L'instinct de mort le 22 octobre et L'ennemi public n°1 le 19 novembre.

Le site du film : http://www.mesrine-lefilm.com

 

Publié dans A voir - à lire

Commenter cet article