Stéphane Guillon a bien raison

Publié le par Ash

Cette semaine un certain invité de la matinale sur France-Inter dit ne pas avoir aimé la méchanceté de la chronique satyrique de Stéphane Guillon. Moi je rigole bien,  Guillon m’a toujours fait marrer. Il est un peu comme une espèce en voie de disparition ou le témoignage d’une époque révolue dans laquelle les chroniqueurs osaient taper avec audace et savoir-faire sur tout le monde !
 
J’aimais pas trop l’expression « y’a que la vérité qui blesse », mais franchement au vue de la réaction de DSK je me marre. Son récent incident conjugal n’a rien d’inédit, Dominique a une belle réputation de cavaleur, ça n’est un secret pour personne.
 
Bref il y en ras le boule de voir la moindre satyre un peu acide se faire taper sur les doigts ! J’en ai marre à bientôt trente ans de prendre ma dose d’humour « subversif » avec des archives des 70’s, des vieux trucs de Choron, Coluche ou Desproges. Groland, Siné Hebdo une fois par semaine ça ne suffit pas et je suis dans les transports quand Guillon mitraille dans les studios de France Inter...
Je veux avoir autant de choix que les beaufs heu pardon... les fans d'Arthur ! merde !
 
Cette époque est triste,pessimiste et on a du mal à pas verser vers l’individualisme, l’indifférence, à se  renfermer un peu plus sur ses propres « problèmes ». Ces derniers temps je n’échappe pas à la règle. Ca n’est un secret pour personne, mais rire est un bon antidote contre toute sorte de saloperies de notre temps (surtout quand on arrive à rigoler de certaines saloperies). Quand on rigole, notre tête sort pour un temps de la routine moribonde, notre corps produit de l’endorphine, bref ça fait du bien de rire.

Seulement les choses qui me font rire se trouvent rarement en tête de gondole des DVD de comédies et des comiques qu’on voit sur tous les plateaux TV. J’aime l’humour irrévérencieux,  trash mais travaillé, osé, à la fois « rentre dedans » et éloquent. Pour info : A l’époque de 20h10 Pétantes les portraits de Guillon les plus « rentre dedans » ont  été souvent faits auprès de personnes que lui-même admire. Chez certains humoristes : irrévérence = hommage.

Je ne sais pas comment, mais Stéphane Guillon arrive à encore à placer de son vitriol sur les ondes et aussi chez Ardisson...  tout n’est pas perdu donc. J’espère juste voir plus de salopards mal élevés, des gentlemen dans des costumes de salauds sur les écrans, la presse. Un humour de crise qui au passage ferait bien chier les censeurs, les biens pensants, les "détenteurs" du bon goût et les culs bénis de tout horizon…

Si toi lecteur tu as des références d’humour façon  « bad mother fucker » je suis preneur !

La chronique qui fait couiner DSK, enjoy :


Publié dans Humeur(s)

Commenter cet article