Viva La Cantada !

Publié le par Ash

LaCantada est un bar qui conjugue le verbe rock à tous les temps et tous les modes, c’est un endroit alternatif au sens le plus noble du terme.



Le tôlier Mickey Maousse, propose une programmation faite d’expos, de théâtre de bar (l’incontournable Homme Tatoué), des so

irées dansantes (Les Partys in Paris, El fabulous El Toro qui mixe son rock n’ roll et sa soul au vinyl only !) et puis des évènements comme le kustom apéro, les soirées dégustations de vins et autres projections de courts métrages… On ne s’emmerde pas à La Cantada, le bar et sa carte sont une véritable caverne d’Ali-Baba… L’absinthe se décline à elle-seule en une vingtaine de variétés. Pareil pour le vin, y’a du choix et de bons conseils aussi.
 
Que les carnassiers se rassurent, il suffit de lever la tête pour voir la belle charcuterie qui ne demande qu’à être découpée pour être lascivement étalée sur une planche de dégustation (yum-yum le cochon sauvage, yum-yum la copa). Les vegans peuvent se jeter sur les flancs aux légumes validés par Madwork. Côté prix, à aucun moment un pingre frôle la crise cardiaque, c’est plus que correct pour un bar en plein Oberkampf. Il y a de quoi passer la nuit dans un tel endroit, la décoration décline les 7 pêchés capitaux sur le mur et le bar, ainsi qu’un cercueil sur leq

uel on peut lire « club du troisième âge ». Un guerrier du chaos (c’est comme ça que je l’ai appelé) garde farouchement la descente vers la cave, le haut lieu de tous les évènements précédemment cités.

Je me suis lassé des Furieux, je ne peux plus aller au Black Dog (ma dernière escapade s’est soldée par des regards un peu hautains de la part « d’habitués »). Mais La Cantada, est et reste mon saloon, mon rade ! J’y découvre des nouvelles saveurs, j’améliore ma culture musicale et alternative… Le bar rassemble des habitués de toute provenance (il n’y a pas QUE des punkrockers ou QUE des métalleux ou QUE des rockab’) et je dois dire que ça fait du bien, d’être en paix sur la planète rock !












Publié dans A voir - à lire

Commenter cet article