Martyrs : verdict

Publié le par Ash

Halala, j'ai trépigné devant cette salle de l'UGC, des halles et puis le mec en chemisette moche nous a ouvert la voie vers la salle obscure.

J'ai adoré la première partie du film et j'ai été un peu perplexe dans la seconde... Je m'attendais à voir un film parlant de vengeance, de survie, comme d'hab quoi, mais avec une véritable intrigue cette fois.

La première partie joue parfaitement avec les codes du genre, tout en apportant un nouveau traitement, grâce au personage de Lucie et ses démons.

En fait la deuxième partie ne promet aucun espoir d'entrée de jeux et on assiste à un ballet de tortures peu variées, mais franchement difficiles à soutenir, jusqu'à un sévice ultime qui dévoile, le but de toute la machination. Pour ma part, le plus dérangeant a été de voir une héroïne, dans un rôle de victime perpétuelle...

Finalement on se surprend à trouver le temps long et on reste un peu sur sa faim quand au dénouement de ce film au premier abord prometteur.

Reste que dans sa première partie, le réalisateur porte superbement à l'écran, la folie d'une jeune femme traumatisée et les comédiennes sont talentueuse. Les effets spéciaux, quant à eux, frôlent la perfection. Les thèmes musicaux, s'accordent bien avec ce qui se passe à l'écran.

Celui qui survit à Martyrs peut  être amené à réfléchir sur le thème éponyme, sur la vie après la mort etc... Il ne faut pas s'attendre à voir un film du genre plus "divertissant" comme Hostel, Haute Tension etc...

Bilan de la séance : une dizaine de personnes a quitté la salle. Je suis un peu déçu, un peu comme un fan qui s'était fait trop de films.

Publié dans A voir - à lire

Commenter cet article