DVD Hostel 2 : vous reprendrez bien un peu de gore ?

Publié le par Ash

vlcsnap-134708.png

Produit par Quentin Tarantino et réalisé par Eli Roth, la suite d'Hostel reprend là où l'histoire s'était achevée : Paxton s'est échappé du club de torture pour hommes riches, mais comme le "directeur" du club a le bras long, Paxton se fait arracher la tête en début de film, alors qu'on le croit à l'abri du danger. Les salopards ! Le chapitre deux s'ouvre avec de nouvelles héroïnes/victimes, cette fois-ci de sexe féminin. C'est donc trois, ha non deux (la troisième est une vieille fille à l'expression chevaline...) ravissantes étudiantes en art sont démarchées par une jeune femme pour aller dans un SPA situé en Lituanie. Evidemment c'est un piège, la jeune femme est à la solde du "club" et le plus horrible, c'est que les trois étudiantes ont été vendues aux enchères sur une sorte d'Ebay, la scène est aussi marrante que terrifiante, lorsqu'on voit hommes et femmes fortunés se disputer par téléphones et ordinateurs interposés le droit de mort sur les trois copines.
undefined
Quand la franchise Saw aime montrer ses horreurs de façons saccadée comme dans une saloperie de clip-vidéo, et joue sur l'amplifaction des sons, Eli Roth n'y va pas par quatre chemin pour nous faire passer un bon moment de gore ou au pire nous faire quitter notre salon en courant direction la cuvette : Les chaires sont découpées de façon réalistes, les plans sont longs et crus... bref le vice et la cruauté sautent aux yeux pas moyen d'y échapper.
 La scène avec la cliente qui se prend pour  la comtesse Bathory est d'une grande qualité, Heather Matarazzo porte la scène à elle toute seule.
vlcsnap-121464.png
Film gore oblige, Hostel : chapitre II pose aussi une critique de notre époque : puissance de l'argent, impunité des puissants de ce monde. 
Les lieux de tortures pourront faire penser aux évènements de la prison d'Abou Ghraib ou encore à certaines vidéos d'Al-Quaida...

A voir en dehors des repas !!

Publié dans A voir - à lire

Commenter cet article

Sasha 03/02/2008 14:29

ou dans mon cas, à ne pas voir du tout. Brrr.